Lectures, analyses et réflexions de Raphaël

Vous trouverez ici des comptes rendus de lectures livresques concernant essentiellement l'histoire des Noirs d'Afrique et celle des Afrodescendants des Amériques et d'Europe. Les actualités de la diaspora africaine ne sont pas oubliées.

05 août 2008

Du racisme français (Odile Tobner)

Photo_Du_racisme_fran_ais      Du racisme français

 

La couverture et le titre du livre d’Odile Tobner apparaissent à première vue racoleurs surtout dans cette période où il est de bon ton de parler du racisme dont font preuve un certain nombre de dirigeants et d’élus politiques sans oublier certains « peoples ». En réalité, c’est un ouvrage d’étude très sérieux et très complet que je conseille aux universitaires, aux hauts fonctionnaires et hommes politiques africains.

 

L’introduction du livre reprend les différents propos racistes de Nicolas Sarkozy, de Jacques Chirac, de l’académicienne Hélène Carrère d’Encausse à qui l’auteur décerne la palme (sans jeu de mots), de Alain Finkielkraut, de Pascal Sevran, de l’élu socialiste Georges Frêche et les confronte à la bonne conscience des intellectuels et des gens instruits et à leur impudence à nier le racisme en France. Odile Tobner y indique ensuite clairement son objectif : fouiller dans les bibliothèques et donc dans les textes pour mettre à jour « comment s’est constitué le racisme tranquille qui sous-tend toute opinion, même bienveillante, à l’égard des Noirs » et «  comprendre pourquoi, aujourd’hui, les affirmations les plus objectivement scandaleuses sont couvertes du voile d’une indulgence complice ». Comme l’écrit l’éditeur, « Odile Tobner révèle que la négrophobie fait partie de l’héritage français ».

 

C’est donc un livre de recherches qui part du 16è siècle où la traite négrière et l’esclavage font du racisme « une véritable innovation moderne » bâtie comme une idéologie au service du capitalisme pour s’approprier le monde. En effet, « une civilisation qui est prête, par tous les moyens, même les plus violents, à convertir le reste du monde à ses valeurs idéologiques doit avoir, selon l’auteur, une grande tranquillité d’âme, un grand sens de son bon droit ». Et c’est ce souci de la tranquillité de son âme et de son bon droit qui pousse la France à développer des idées de tout genre pour justifier son comportement. C’est exactement ce qui se passe dans la fable du Loup et de l’Agneau de La Fontaine : accuser faussement pour justifier l’injustice que l’on accomplit.

 

Elle présente et analyse les thèses racistes professées par les auteurs français à travers quatre siècles et donne à leur suite les réactions africaines et antillaises les plus vibrantes comme celles de Frantz Fanon, René Maran, Cheikh Anta Diop et de Aimé Césaire. Elle n’oublie pas non plus les réactions des Européens comme Anténor Firmin et Melville J. Herskovits que les Africains gagneraient à lire.

 

J’ai pour ma part particulièrement apprécié les analyses que fait l’auteur des théories racistes à prétentions scientifiques de Montesquieu, et l’étude très approfondie de la pensée de Frantz Fanon. J’ai également été très sensible à toutes ses réflexions personnelles que lui ont inspirées ses lectures des propos des auteurs français (Bossuet, Montesquieu, Lucien Lévy-Bruhl, Guillaume Apollinaire, Olivier Pétré-Grenouilleau …) qui sont parfois de véritables niaiseries qu’on hésiterait à attribuer à un enfant ou à un simple d’esprit. Toutes ces absurdités qui font que l’on lit ce livre la colère au ventre et l’esprit tendu comme un arc.

 

Raphaël ADJOBI

 

Titre : Du racisme français

          (quatre siècles de négrophobie)

Auteur : Odile Tobner

Editeur : Les arènes (2007)  

Posté par St_Ralph à 18:37 - Littérature (Essais, romans) - Commentaires [16] - Permalien [#]

Commentaires

    le pays des droits de l'homme (blanc)

    Encore un bouquin que je me réserve pour la suite.
    Une tranquilité de l'âme qui conduit un Sarkozy à aller "blasphémer" à Dakar et son "scribe" de persister et signer :
    http://soudan.blog.jeuneafrique.com/index.php/2008/07/28/42-guaino-mounier-et-lodeur-des-noirs

    merci St-Ralph.

    Posté par Djé, 06 août 2008 à 10:55
  • Eh oui!

    Rien de surprenant! toutes les actions de la France découlent du racisme: esclavage, colonisation, et néocolonisation. Aujourd'hui encore, les entreprises Françaises installées en Afrique pratique un véritable "apartheid" avec leurs employés Africains. Le discours de Sarkozy à Dakar,la politique européenne de l'immigration nous montre leur dégré de mesquinerie. Tout cela cautionné par le" beni oui-ouisme" de nos chefs d'état dont il manque les mots fiérté et dignité dans le vocabulaire. Ils sont incapables du moindre sursaut d'orgueil, face aux décisions et déclarations racistes de la France, ne serait-ce que pour leurs "enfants ", ou pour l'histoire.

    Posté par aÏda, 09 août 2008 à 10:59
  • Une prise de conscience africaine...

    Une prise de conscience africaine du problème du racisme idéologique professé par la France à son égard est nécessaire. Pour être capable de sursaut d'orgueil et montrer sa fierté et sa dignité comme tu le dis Aïda, il est bon que les dirigeants africains ne condièrent pas ce racisme comme un racisme ordinaire mais bien idélogique ; c'est à dire comme une arme de domination qui commence par le mépris. Ensuite - et c'est absolument indispensable - il faut que les africains prennent en mains tous les outils de formation de leur jeunesse (livres, manuels scolaires ...) afin de professer leurs propres pensées et vision du monde. Merci Djé de m'avoir permis de connaître cet autre volet du débat sur le racisme.

    Posté par St-Ralph, 14 août 2008 à 16:06
  • C'est vrai

    si on considère le cas de la Côte d'Ivoire.Les forces d'occupation françaises avaient massacré des dizaines d'ivoiriens sans armes,qui avaient décidé d'éffectuer une marche pacifique de protestation vers leur base(choses fréquentes dans leur propre pays) suite à leur ingérence militaire dans les incidents en Côte d'Ivoire il y'a quelques années.Aucun débat ni commentaire n'avait filtré de ces terribles incidents en France. Mais l'orsqu'un seul blanc, un certain andré Kieffer, avait été porté disparu( ou tué), la France a tout fait pour marteler les consciences du monde,par médias interposés,sur ce soit disant crime.C'est éffectivement là un exemple du principe idéologique raciste qui constitue la base des rapports entre la France et ses anciennes colonies. Et tout ceci se fait dans l'indifférence totale de nos dirigeants.TRISTE!

    Posté par Africain, 07 octobre 2008 à 13:25
  • Merci d'être passé Africain...

    Ton observation concernant l'attitude de la France dans l'affaire Kieffer est tout à fait juste. Et c'est bien triste comme tu dis que les gouvernants africains ne profitent pas de certaines occasions pour faire autant de bruit. Rien que pour voir l'effet que cela pourrait faire en Europe.

    Posté par St-Ralph, 16 octobre 2008 à 09:42
  • Je ne pense pas que Fatou Diome soit très lu en Afrique, elle l'est plus en occident. C'est dommage si elle était lue sur tout le continent, les gens réfléchirait à deux fois avant de vouloir immigrer.

    Posté par Fatsy, 17 octobre 2008 à 10:07
  • J'oserai ....

    J'ai remarqué, Fatsy, que tu dis beaucoup de bien de Fatou Diome. J'ai vu son dernier livre en librairie : Nos vies.... (?) J'oserai le lire. Nous en reparlerons après.

    Posté par St-Ralph, 23 octobre 2008 à 13:18
  • C'est un fait..

    C'est un fait, qu'au beau temps du pompeux "Empire Français", des générations ont été élevées dans le mythe de l'infériorité de races colonisées, cela à duré plusieurs siècles, de manière à justifier la colonisation en présentant les peuples comme immatures, voire légèrement arriérés et incapables de se gérer eux-mêmes, ainsi les bon colons blancs ont apporté orgueilleusement, leur science et leur technologie (du moins, le voyaient-ils ainsi)toujours est-il, que de cette propagande il reste des séquelles qui perdurent encore dans l'esprit d'un certain nombre de Français.

    Posté par jipe, 02 octobre 2011 à 19:32
  • Du racisme ....!!!

    pOUR RAPPEL 4

    Posté par kacou, 20 janvier 2012 à 15:41
  • Racisme?

    Ce site est d'un racisme, ou plutôt d'un ethnocentrisme aigu contre la France et comme toujours les minorités étrangères de France, envient la supériorité du pays qui les accueille ou pas en s'érigeant comme victimes et deviennent des personnages cupides et avides. Tout ce que j'ai lu ici est un tissu de haine contre la supériorité de la France. Si vous n'aimez pas la France, quittez-là et faites quelque chose pour votre propre pays; là on verra si vous êtes
    capables. A priori, non. Regardez l'Afrique actuelle.

    Posté par John, 30 avril 2012 à 12:43
  • Mon cher John Lucas, vous faites partie de ceux qui prennent soin de transmetre leur inculture de génération en génération. Je suis Franças et sans doute avant vous. Et en tant que français, j'ai le droit absolu de critiquer mon pays. Le faire ne veut pas dire que je suis un étranger.

    Permettez-moi de vous apprendre qu'être Français ne veut pas dire être Blanc ! Vous êtes en retard d plusieurs siècles. Et c'est de là que vient tout le problème de la France : nous vivons avec des gens qui se croient encore aux temps d'Astérix.

    Prenezs soin de vous cultiver ici. Heureusement que je suis là. Cultivez-vous et nous pourront mieux vivre ensemble.

    Posté par St-Ralph, 30 avril 2012 à 22:34
  • ah ah ah

    les "théories racistes à prétentions scientifiques de Montesquieu" ? ah ah ah, eh bien ça donne une idée du sérieux du livre dont vous parlez...

    pour démontrer la bêtise sans fond de son auteure, si c'était vraiment nécessaire, il suffit d'en lire la déconstruction précise ici par exemple : http://rene.pommier.free.fr/Tobner.htm

    quant au reste... la France est-elle raciste par essence ? non... la France est composée de ses citoyens, parmi eux des racistes, et d'autres ouverts et tolérants, bref des gens qui se heurtent et d'autres qui se rencontrent, qui se marient, souvent plus qu'ailleurs si vous voulez bien faire l'effort de vous en rendre compte...

    à part ça oui l'histoire de France est souvent moche, mais regardons aussi ce qu'elle a de beau, et je vous renvoie aux œuvres d'auteurs comme Emmanuel Todd, qui est sans doute d'une plus grande dimension que votre auteure - Todd qui explique combien l'idée d'égalité et de liberté traversent l'identité française... il faut sans doute remonter à l'antiquité pour comprendre combien cela a été une condition nécessaire à la construction de cette nation faite du brassage de tant de peuples, un brassage exceptionnel si on compare à l'histoire de la plupart des autres vieilles nations du monde...

    il suffit de voyager un peu pour se rendre compte qu'en terme de tolérance la France, quoique loin d'être irréprochable, n'a pas à rougir, au contraire... oui un tas de Français sont racistes, à commencer par ses dirigeants qui lui font honte (il faudrait développer ce point précis car c'en est un majeur, la France est plombée par les traces tenaces d'un monarchisme entretenu par ses classes bourgeoises) mais si l'on pense à l'esprit qui souffle à travers son modèle, c'est un exemple, et il faut se garder de cracher dessus, car je le considère personnellement comme bien supérieur à ce qui nous est proposé ailleurs (je pense notamment à l'intégration versus la communautarisation)...

    donc attention à ne pas confondre l'esprit d'un pays avec les horreurs de son histoire ou l'image qu'en donnent quelques abrutis... c'est à mon sens contraire au combat que beaucoup veulent mener ici même

    Posté par roudoudou, 28 janvier 2014 à 20:26
  • Lire le livre pour comprendre dans quel esprit il est écrit !

    Le commentaire de John intitulé "Racisme ?" est une réaction typique de celles décrites par Tobner dès l'introduction ! Tout de suite c'est "vous n'aimez pas la France". Mais la personnalité de cet internaute éclate dans ses paroles :
    "les minorités étrangères de France, envient la supériorité du pays..." ; "tissu de haine contre la supériorité de la France"
    Il ne voit le monde et les pays qui le composent qu'en termes de supériorité et d'infériorité, et c'est justement ce ver qui ronge le monde aujourd'hui, c'est ce qui conduit la planète au bord du chaos, c'est ce que critique Odile Tobner de se poser en gens supérieurs...

    Je conseillerai aussi à Roudoudou de lire le livre pour en avoir une connaissance personnelle et pouvoir en parler avec justesse, arguments à l'appui, car il ne s'agit pas de dire que la France est foncièrement mauvaise, les pays, comme les êtres humains, ont leur qualités et leurs défauts. Tout le monde se réjouit quand on parle des qualités, chacun se sent flatté, mais il faut aussi avoir le courage et l'honnêteté de parler de ses défauts, au lieu de faire comme si on n'en avait pas, comme si on était parfait et qu'il n'y avait plus rien à améliorer ! Il ne doit pas y avoir de sujets tabou. Ne pas vouloir qu'on parle de sujets négatifs et une manière de se mettre des œillères. Il faut tout mettre sur la table : le bon et aussi le moins bon, pour rectifier le tir !

    Heureusement qu'Odile Tobner est une Française blanche, dira-t-on d'elle qu'elle fait partie des "minorités" ? Si elle avait été noire, on l'aurait sans doute condamnée pour haine contre la France et mise dans un Charter sans doute...

    Posté par Liss, 21 août 2017 à 21:59
  • C'est exactement cela ! Certains ne voient la composition de la population de la France qu'en termes de "supériorités" des uns sur "l'infériorité" des autres. Ils ne voient pas que c'est justement cela qui empêche le "mieux vivre ensemble". Cela rejoint ce que tu disais de la conception que le pouvoir français avait des Vendéens à une certaine époque.

    Oui, heureusement qu'Odile Tobner est blanche ; sinon, elle aurait essuyé le même de refrain : "rentrez chez vous si vous n'aimez pas la France !" En juillet dernier, lors de notre rencontre avec Pascal Blanchard (j'étais accompagné de la secrétaire de notre association), il nous a dit clairement que s'il avait dit que le livre qu'il préparait avait pour titre "La France noire", il n'aurait jamais obtenu les subventions sollicitées, et peut-être même que l'éditeur aurait freiné des quatre fers. C'est au dernier moment, quand il a vu l'enthousiasme de tous, qu'il a imposé le titre ! Il reconnaît aussi sur une vidéo que s'il avait proposé ce livre une dizaine d'années auparavant, tous les grands éditeurs l'auraient refusé.
    C'est dire que même certains compatriotes blancs sont conscients du racisme de l'Etat, des institutions et des structures sociales à l'égard des français noirs.

    Posté par St-Ralph, 22 août 2017 à 17:53
  • Voilà encore un titre que je connais, mais que je n'ai pas encore lu. Il faut que je découvre ''La France Noire'' de Pascal Blanchard ! Je comprends encore mieux ton obstination à conserver ce titre pour l'association, alors des internautes exprimaient leur désaccord sur Facebook, si mes souvenirs sont bons.

    Posté par Liss, 23 août 2017 à 08:55
  • Bien vu ! Quand quelqu'un a fait l'effort d'ouvrir une porte sur une vérité, nous aurons tort de ne pas y accéder par peur de nous attirer l'animosité de ceux qui lèvent les bras au ciel. Bien au contraire, si nous sommes nombreux à nous emparer de cette vérité, nous faisons connaître un réel besoin humain, une justice sociale. Il faut que, peu à peu, l'idée de l'existence d'une France noire fasse partie de la réalité quotidienne de tous les Français. Il faut que chacun arrive à comprendre que ne pas inscrire cette réalité dans les manuels scolaires est un crime de l’État français.

    Posté par St-Ralph, 23 août 2017 à 16:16

Poster un commentaire