Lectures, analyses et réflexions de Raphaël

Vous trouverez ici des comptes rendus de lectures livresques concernant essentiellement l'histoire des Noirs d'Afrique et celle des Afrodescendants des Amériques et d'Europe. Les actualités de la diaspora africaine ne sont pas oubliées.

15 décembre 2008

Les Noirs dans la publicité française

          Les Noirs dans la  publicité française

 

 

            Depuis 2008, on constate une très légère diversité ethnique dans l‘espace publicitaire français. Diversité très légère mais qui se remarque du simple fait que l’image du consommateur noir n’a jamais été considérée comme valorisante pour les enseignes commerciales. Il fut même un temps où les Asiatiques étaient plus nombreux dans les publicités télévisées, comme s’ils étaient plus représentatifs de la diversité française que les Noirs.

            Aujourd’hui, à la télévision française, même les publicités vantant les jeux présentent des Noirs qui ne sont pas des figurants mais des membres de famille. Nintendo montrent un couple mixte – femme blanche, homme noir - qui joue. Un organisme d’apprentissage de l’anglais montre un Noir avec sa femme blanche et leur enfant métis. Depuis Mai 2008, l’athlète noir Ladji Doucouré incarne à l’écran l’image de l’anti-transpirant de Menen. Malgré tout, trouver l’image de Noirs sur les emballages des produits de grande consommation est chose encore exceptionnelle au point de susciter la curiosité quand on en vois une.

            Il est très loin l’époque de la victoire de la France à la coupe du monde 1998 ; époque où de nombreux footballeurs noirs trônaient sur les grands panneaux publicitaires et crevaient les écrans des télévisions françaises. L’espoir a été de courte durée.

            Devant cette frilosité à utiliser l’image du Noir, il n’est donc pas étonnant qu’en 2008 il n’y ait encore aucun film français ou européen – produit par des blancs – ayant une tête d’affiche issue des milieux noirs. Dans un petit billet publié dans le Nouvel observateur du 19 juin 2008 (p.38), la réalisatrice blanche Eliane de Latour, pénalisée de choisir des Noirs pour des premiers rôles, interroge ceux qui dirigent les industries du cinéma européen sur le bien fondé de leur comportement. Elle ne se satisfait pas de l’argument selon lequel un film avec un acteur principal noir ne marchera pas parce que « le public ne s’identifie pas aux Noirs. » Ainsi donc « le public s’identifie à E.T, à un ours, mais pas à un acteur noir ? » interroge-t-elle. Mais alors, pourquoi Denzel Washington et bien d’autres attirent des foules en France ?

            Il faut croire que, comme autrefois on tenait les indigènes éloignés, l’on veut tout simplement tenir les Noirs loin de cette industrie afin qu’ils ne fassent pas concurrence aux acteurs blancs.

            Je termine mon article par une interrogation. Je vous présente ici une publicité du 19è siècle vantant les mérites d’un savon qui « lave plus blanc que blanc » puisqu’il est capable de blanchir un Nègre. Regardez-là bien avant de lire la suite de mon message. Prêtez attention à la femme à gauche, l’enfant prenant son bain, l’homme au premier plan dont la main sort de l’eau de la bassine, enfin l’expression de l’homme à l’arrière plan.

Carte_publicitaire_N_gre            La découverte de cette publicité m’emmène à me demander si la décoloration de la peau chez les Noirs est une pratique plus ancienne que la rencontre avec les Européens aux siècles de l’esclavage et l’élaboration des théories racistes à leur égard. Avec les théories du XIX è siècle selon lesquelles le Noir serait une dégénérescence du blanc (1), n’aurait-on pas fait croire aux Noirs qu’il leur était possible de quitter leur enveloppe noire pour se rapprocher de la race blanche dite pure ? On peut aisément croire que des populations africaines entières ont dû être très sensibles à cette publicité dont l’impact perdure encore aujourd’hui.

 

Raphaël ADJOBI          

 

 

(1) La couleur noire est en effet due à un pigment brun, appelé la mélanine, qui colore la peau.

Posté par St_Ralph à 13:48 - Arts, culture et société - Commentaires [29] - Permalien [#]

Commentaires

    je ne comprends pas grand chose

    Salut Ralph,
    Merci de ton passage chez moi. Je ne comprends rien à la plupart des débats de ce genre, ils demandent des références tellement pointus parfois que je me sens vite dépassé, donc je ne me risque qu'à te poser quelques questions, histoire de pas finir idiote.
    D'après ce que j'ai compris de ce bas monde, le role de la pub c'est de vendre et donc de cibler ceux qui consomment le plus, donc ma question est la suivante, est ce que c'est possible que la question ne soit plus mercantile que raciale ? Je me demande si les gens qui ne sentent pas assez representés pne devraient pas cesser de consommer les produits des marques qui ne visent pas, ainsi si celle ci qui veulent faire des benef en perdent, ils reverraient leur copie ? est ce que c'est totalement idiot de se poser la question Ralph ?

    Posté par Caroline.k;, 15 décembre 2008 à 17:48
  • Belles questions !

    Oui, normalement la publicité vise des catégories de consommateurs. Il faut que les gens se sentent concernés, qu'ils sentent qu'on leur parle. La réalité, c'est qu'en France on ignore les Noirs. Ils n'existent pas comme groupe singulier dans le paysage français. Donc les noirs doivent voir dans ce qui s'adresse à la population blanche un message qui s'adresse également à eux. Mais le contraire est inacceptable. C'est l'idéologie dominante et les publicistes veulent la respecter.
    D'autre part, c'est une question d'emploi. La communauté blanche se protège. Il y a des secteurs qu'elle ne veut pas voir investis par les Noirs. Sinon ça leur ferait un manque à gagner.
    Tu demandes si les gens qui ne se sentent pas représentés ne devraient pas cesser de consommer pour voir l'effet que cela ferait. Crois-moi que j'y pense souvent. Mais en France, les Noirs ne sont pas organisés. Ils ont peur que la communauté blanche dise qu'ils forment une communauté. Les Noirs refusent d'être une force de pression. Et pourtant, c'est ainsi qu'aux Etats-Unis ils ont mérité le respect et obtenu que les gouvernements tiennent compte qu'ils sont sous-représentés pour revoir les structures du pays. Et nous voyons les résultats. Pour y parvenir, ils ont parfois boycotter des produits, des marques. Aujourd'hui les sociétés ont peur de ce type d'action.

    Posté par St-Ralph, 15 décembre 2008 à 23:18
  • Racisme dirigé.

    Je me rappelle la lecture d'un livre d'anthropologie datant de 1943 où un scientifique français avait dessiné un homme et une femme africains en grossissant et caricaturant tellement leurs trait faciaux que ces derniers montraient un faciès de gorille !!!

    La légende au bas stipulait: que l'on ne pouvait pas laisser le continent africain entre les mains de personnes qui ressemblaient à des animaux. Ne pas oublier que les Européennes sont avant tout des colonisateurs, alors....

    Posté par Jocelyne, 15 décembre 2008 à 23:24
  • Félicitations !

    J'ai oublié ! Excellent votre site ! Bonne continuation !

    Posté par Jocelyne, 15 décembre 2008 à 23:25
  • Merci Jocelyne !

    Merci pour le témoignage, Jocelyne. Quand on veut asseoir une idélogie, on divulgue les images qui vont avec. Ces gens savent très bien le mal qu'ils font.
    Merci aussi pour les félicitations. Je suis content de savoir que vous appréciez mon blog.

    Posté par St-Ralph, 16 décembre 2008 à 12:04
  • Je continue de m'interroger

    J'ai l'impression que c'est un peu le serpent qui se meurt la queue à te lire :

    d'un côté, tu parles de noirs qui sont niés dans la publicité

    de l'autre,tu parles de noirs qui ne veulent pas représenter une force qui renverseraient la vapeur

    du coup, je me dis que c'est insoluble, puisque je ne vois pas pourquoi les uns feraient pour les autres ce qu'ils ne font pas pour eux mêmes ?

    je m'interroge sur tout cela en te lisant et je me dis que les attentes des uns et des autres ne convergent pas et que le jour où réellement les noirs auront envie de compté, ils feront ce qu'il faut, j'imagine, ou bien ?

    A te relire

    Posté par Caroline.K., 16 décembre 2008 à 12:46
  • C'est exactement cela...

    Je crois sincèrement qu'il ne faut pas attendre que la communauté blanche cède du terrain à la communauté noire. Comme tu le dis si bien, pouquoi ferait-elle pour nous ce que nous ne faisons pas nous-mêmes ? Il faut donc que sortent de nos rangs des gens qui auront les moyens et la volonté de bousculer les choses. Et quand par exemple les industries du cinéma verront que des producteurs noirs avec des acteurs noirs prennent des parts du marché national, elles regarderont moins la couleur de la peau au moment d'engager les acteurs.
    Pour être une force de pression, ce n'est pas auprès des blancs qu'il faut aller revendiquer. Il faut montrer que si notre communauté boycotte un secteur économique, celui-ci peut s'affaiblir. Cela donne à réfléchir. D'autre part, si des entrepreneurs noirs font leur publicité avec des noirs et que les produits se vendent bien, crois-moi que les entrepreneurs blancs voudront aussi toucher la même clientèle en engageant des acteurs noirs. C'est cela que j'appelle une force de pression qui renverserait justement la vapeur.

    Posté par St-Ralph, 16 décembre 2008 à 13:37
  • Je crois que l'attitude des publicitaires découle du rapport que la société française a avec ses membres originaires des antilles ou d'Afrique. Les noirs américains bénéficie du prestige de leur pays. Voilà pourquoi ils sont adulés sur le vieux continent. Quant à nous les africains, l'Europe a toujours ce complexe de supériorité à l'egard des ex colonisés, d'autant plus que nos pays sont pauvres. Ainsi, tout ce qui est "Afrique" a une connotation négative. Et c'est cette image du noir africain miséreux et sanguinaire que veulent voir les blancs. Cela les conforte dans leur complexe et leur permet de se présenter comme nos sauveur. Ne vois tu pas le genre de films africains qui passent à CANNES? A nous de nous battre pour que ça change!

    Posté par Brym, 16 décembre 2008 à 15:02
  • faire la part des choses

    est il vraiment raisonnable de comparer comme on le fait souvent les USA et la france lorsque on parle de la question raciale? l histoire des noirs americains est elle reellement comparable a celle des antillais ou des ressortissants africains et leur descendance desormais francaise? Je ne suis pas assez pointue dans ces domaines pour repondre, mais vous avez l air d en connaitre un rayon, affranchissez moi.
    Desole, je suis sur un clavier qwerty en ce moment.

    Posté par Caroline.K., 18 décembre 2008 à 19:28
  • Quelle est l'image du Noir véhiculée en France ?

    Il est certain que les différentes luttes menées par les Noirs Américains ont abouti à des considérations spécifiques que nous ne connaissons pas en France. Afin par exemple de lutter contre la discrimination des Noirs sur le marché de l'emploi, les Etats-Unis ont adopté la discrimination positive. La France, elle, dit qu'elle préfère l'égalité des chances. Une question doit être posée : quelle est la mesure politique qui a permis le plus de progrès ? En France rien n'a changé. Aux Etats-Unis, si.

    Brym a tout à fait raison de dire que l'image du Noir est en France associée à la pauvreté et la misère de l'Afrique. Par voie de conséquence, la communauté blanche tendrait à penser - avec l'aide des politiques - que le sort des Noirs est assez bien en France par rapport à ce qu'ils vivent en Afrique. Les gouvernants ne raisonnent pas en termes de citoyens vivant un problème spécifique qui demande un remède spécifique. Ils agissent comme si la discrimation des Noirs n'existait pas. Et quand on pose la question à nos compatriotes blancs, ils répondent majoritairement qu'ils ne sont pas racistes et ne voient pas un racisme criant en France. Brym a donc raison de parler de question d'image que l'on entretien pour brimer l'autre.

    Dans les Années 60 et 70, il existait un bureau de recrutement des Antillais pour des tâches subalternes dans les hôpitaux. Pourquoi ne recrutait-on pas des cadres supérieurs Antillais ? Pas de concurrence, et surtout garder la même image du Noir.

    Posté par St-Ralph, 19 décembre 2008 à 10:12
  • Bonjour St Ralph,

    J'ai lu ton article il y a quelques jours, mais je n'avais pas trouvé jusqu'alors le temps pour intervenir. Avant de rebondir sur les questions interessantes de Caroline, j'aimerai te faire d'une rencontre.

    Samedi dernier, j'ai justement discuté avec Etienne Curon comédien guyanais qui joue dans Les bouts de bois de Dieu et qui est cette année le noir le plus présent du PAF avec sa participation dans la série de publicité M6 Mobile (devant Harry Roselmack). En le voyant jouer, je cherchais dans quel film, je l'avais vu jouer et tilt j'ai trouvé. On a donc pas mal échangé sur son expérience dans la publicité. Aussi, quand j'ai vu ton sujet, je ne pouvais qu'être interpelé.

    Moi, dans cette histoire, je pense qu'on pose mal le problème. Est-ce que les maghrébins se plaignent d'être absents des pubs? On voit des indiens, des chinois mais des maghrébins? Que nenni. Ils n'en font pas un foin et je suppose qu'ils préfèrent pas servir les publicitaires plutôt que d'être caricaturé et avoir une image dégradée.

    Que représente les noirs en terme de consommateurs? La pub vise un public large. Une communauté minoritaire ne peut s'attendre à avoir une exploitation avantageuse dans les médias.

    Je posais à Etienne Curon la question de l'ouverture et de la possibilité de plus de rôle de noirs au cinéma. Il m'a dit quelque chose d'intéressant : Les scénaristes n'écrivent plus en noir ou blanc. Il expliquait son propos en rappelant, les rôles étaient marqués, typés. Maintenant, la tendance au théâtre et sûrement bientôt au cinéma va être d'écrire des scénarii et prendre un acteur noir, blanc, jaune et voir ce que ça donne... Donc, de nouvelles perspectives s'ouvrent les comédiens appartenant aux minorités visibles... Tu comprends cher St-Ralph que le manichéisme noir-blanc a quelque chose de dangereux, alors que l'idée que "Tiens, Etienne Curron est un humain, ça donnerait quoi, une histoire avec sa couleur, sa senteur, sa profondeur..."

    Posté par Gangoueus, 21 décembre 2008 à 13:50
  • Un avis éclairant !

    Bonjour gangoueus,

    Crois-moi que c'est avec beaucoup d'intérêt que j'ai lu ton message. Effectivement la revendication des noirs à être présents dans le paysage publicitaire ou filmique ne doit pas être pensée comme une attente de consommateurs. Car de ce point de vue, les Noirs ne constituent pas un marché aussi vaste et puissant comme aux Eats-Unis où ils ont pu se servir de l'arme du nombre.
    Ce que tu dis à la fin de ton message est en réalité le but ùltime des reventications que clament certaines voix. Je suis heureux d'apprendre qu'en France on veut enfin tenter l'expérience de faire jouer les acteurs sans aucune considération de leur couleur. Soit. C'est très beau. Au théâtre, cela passera aisément. D'ailleurs c'est ce qui se passe dans les petits théâtres amateurs ou dans les établissements. Mais le public du théâtre n'est pas celui du cinéma. Or, au cinéma, si les Etats-Unis ont réussi à imposer Noirs et Blancs à l'ensemble du public, c'est, je pense, parce que des réalisateurs noirs et blancs ont osé donner des rôles non typés à des Noirs. Pourquoi en France n'ose-t-on pas ? Là est la question. Pourquoi veut-on essayer d'abord au théâtre ? Les industries du spectacle sont frileuses sur la question.
    C'est vrai que le mieux serait que la publicité ou le film s'adresse à tous et non à une petite catégorie. Mais avouons que que ce n'est point agréable de vivre dans une société mutiraciale et de toujours voir le même faciès sur les écrans. Le pire, c'est que lorsque vous sortez d'une école d'art dramatique et que vous voulez faire du cinéma, on vous répond que cela déplairait au public. C'est cette réalité de fait qui pousse parfois aux comportements insensés et à la production de films plus ou moins typés noirs ou maghrébins.
    Pour ma part, je crois qu'il faut habituer le pulic à voir la diversité à l'écran et pas dans des rôles typés.

    Posté par St-Ralph, 23 décembre 2008 à 09:17
  • Suite aux observations de Gangoueus

    Tu faisais remarquer, gangoueus, que les Maghrebins sont absents du paysage publicitaire français et ils ne s'en plaignent pas. Je crois que cette non réaction n'est pas réfléchie. Elle n'est pas due au fait qu'ils ne veulent pas être typés. Sans être sûr d'avoir la bonne réponse, je pense que cela est intimement lié à trois faits : 1) une présence (comme communauté) en France trop récente ; à penie un demi-siècle. 2)je crois aussi que parce qu'ils sont blancs, les Maghrébins se considèrent faisant partie de la communauté blanche ; sauf quand le racisme les frappe. 3)Les Maghrébins ont la possibilité de se connecter à une multitude de chaînes maghrébines et arabes en général à tel point qu'ils ne se sentent pas isolés comme nous. Je me demande si ce n'est pas l'élément le plus important.
    Je ne serai pas mécontent si d'autres internautes me disent ce qu'ils pensent de ces hypothèses.

    Le besoin des Noirs français d'être présents dans les cultures publicitaire et filmique est semblable à celui que revendiquent les Noirs en Amérique Latine. Je crois que plusieurs siècles de passé difficile commun sont la raison essentielle qui explique le caractère pressant de cette revendication en France comme dans les pays latino-américains.Nous aspirons tous à ce que les Noirs des Etats-Unis ont réussis.

    Depuis très longtemps, les Noirs jouent des rôles principaux dans les opéras. Les ténors et Divas noirs sont acceptés. Mais cela n'a nullement favorisé la présence des Noirs au cinéma. J'avais peut-être tort de dire plus haut que le public du théâtre est différent de celui du cinéma. Différent certes, mais pas tant que cela. Je devrais dire plutôt que le public du théâtre et celui de l'art lyrique acceptent des Noirs dans des rôles non typés comme celui du cinéma puisque les français admirent les acteurs noirs américains. Je crois que la France réfléchit trop, elle se pose trop de questions ; elle devrait agir car le public est prêt. Il lui manque seulement l'habitude.

    Posté par St.Ralph, 23 décembre 2008 à 12:03
  • je rejoins brym

    Salut St-ralph,

    L'analyse de Brym me parait très juste.D'ailleurs selon le passeport qu'un noir détient, et selon l'endroit où il se trouve, il est considéré en fonction.je veux dire qu'un noir Américain a plus de privilège qu'un noir français qui a plus de privilège qu'un noir sud-africain qui a plus de privilège qu'un noir d'un état pauvre d'Afrique de l'ouest par exemple.c'est très caricatural l'exemple que je cite mais c'est pourtant vrai.
    Tous ces appréciations bien entendu au regard d'une société blanche( française en l'occurence)qui ne manque pas d'aduler des noirs américains même gangster par apport aux noirs de France.Considérons que cette image publicitaire plus haut,est le fait d'une grave ignorance même si avec le temps peu de choses ont évolué à ce niveau.c'est à une certaine communauté Noire de s'organiser et se faire voire à l'écran sans trop attendre pour se frayer une place.

    Posté par mohamed billy, 23 décembre 2008 à 14:39
  • Bonnes fêtes à Tous !

    @ Mohamed Billy,

    Je parage également le point de vue de Brym que tu rejoins. C'est effectivement un constat sns appel. Cette image négative qu'en France on colle aux noirs originaires d'Afrique et des Antilles ke fait pas avancer les choses.

    Cependant, il reste certain que si une action doit être menée, elle aurait un plus grand retentissement et plus d'impact si elle venait des Antilles et des pays africains. J'imagine par exemple qu'aux Antilles et en Afrique, l'on favorise l'achat et la projection de films dans lesquels les acteurs noirs ne jouent pas des rôles typés. D'autre part, il faut espérer l'émergence de producteurs afrodescendants qui ne feront pas de différence de couleur de peau pour les rôles confiés aux acteurs.

    Bonnes fêtes à toi !

    Posté par St-Ralph, 24 décembre 2008 à 13:19
  • Bonne Fête

    Merci St-ralph et joyeux noël à toi également!

    Posté par mohamed billy, 24 décembre 2008 à 15:18
  • Joyeux Noël !!!

    Posté par Gangoueus, 25 décembre 2008 à 01:30
  • Meilleurs voeux

    Bonjour St Ralph,

    Mes vœux les meilleurs pour l'année 2009. Je vois que la conversation a beaucoup évolué, je vous retrouverais prochainement.

    Posté par Caroline.K, 03 janvier 2009 à 08:44
  • Bonne année

    Meilleurs vœux St-ralph et bon retour en cette nouvelle année 2009.Plein de bonnes choses à toi et tes proches!

    Posté par mohamed billy, 04 janvier 2009 à 20:23
  • Merci pour tout !

    Merci Caroline et Mohamed Billy pour vos voeux de bonne année ! A mon tour, je voudrais vous souhaiter plein de petits bonheurs et des activités fructueuses sur vos blogs.

    @ A toi aussi Gangoueus et à tous les amis qui passeront ici, j'adresse tous mes voeux de très bonne année 2009. Qu'elle nous porte vers des horizons plus lumineux. Que la communication demeure afin que nous puissions nous enrichir mutuellement.

    Posté par St-Ralph, 04 janvier 2009 à 22:21
  • Merci cher St-Ralph!

    Bonne année 2009, bonnes lectures !

    Posté par Gangoueus, 05 janvier 2009 à 11:50
  • Encore des questions

    Bonjour St Ralph,

    Comme tu l'as sans doute compris je ne suis pas assez au fait des questions profondes pour avoir des réflexions pointues comme vous autres, le plus souvent j'essaie de comprendre et donc d'avoir le plus d'informations pour pouvoir discuter. Je me demandais si il y avait vraiment pas de différence entre l'image que tu présentes et les publicités des années 2000, parce que j'ai l'impression qu'il y'a un trou, il n'y a vraiment pas de différence depuis cent ans ? pas eu de progrès ? C'est ce que je comprends quand je lis ton article, est ce que c'est ce qu'il comprendre ?

    Posté par Caroline.K, 07 janvier 2009 à 03:40
  • Ah bon gangoueus ?

    Je ne sais pas grand chose mais je ne crois pas que, Malek bouti, djamel debouzze, Yasmina Khadra, Rachida Brakni, Yasmina benguigui, Roschdy Zem, Saïd Tagmahoui, Sami Bouajila., pour ne citer que ceux que j'ai entendu dire le contraire de ce que tu dis là : "maghrébins se plaignent d'être absents des pubs? On voit des indiens, des chinois mais des maghrébins? Que nenni. Ils n'en font pas un foin et je suppose qu'ils préfèrent pas servir les publicitaires plutôt que d'être caricaturé et avoir une image dégradée."
    Mais peut-être que eux ont privilégié l'action à côté dans d'autres domaines pour faire partie intégrante du paysage qui compte ? je me demande.

    Posté par Caroline.K, 07 janvier 2009 à 03:49
  • Merci Caroline !

    J'avoue que j'étais très surpris de constater l'absence de commentaire sur cette publicité datant du 19 è siècle.
    Pour moi, cette publicité vante la décoloration de la peau des Noirs. Comme aujourd'hui cette pratique se constate en Afrique et ailleurs, je me demandais si ce n'était pas les Blancs qui avaient poussé les Noirs à l'adopter.
    En présentant cette image, je n'avais nullement l'intention de dire que les choses n'ont pas changé ou que les Blancs présentent une image toujours négative des Noirs. Non.
    Je voulais attirer votre attention sur les détails de cette publicité. Regarde surtout l'homme à l'arrière plan qui lève les bras comme enfin délivré, sauvé. Il semble aller annoncer la bonne nouvelle au groupe du fond.

    Posté par St-Ralph, 07 janvier 2009 à 19:03
  • J'aime ces positions

    bjr ralph,
    à moins que je n'ai bien compris,je pesnse pour ma part ke malgré l'insertion des noirs dans la pub,, il ya encore un peu de racisme.
    en fait,quand on regarde la pub de drogba et celle de tsonga, on note une sorte de discrimination dans cette représentation, celui aui est noir se fait ridiculiser pour le kinder bien que le but selon le metteur en scène est de montrer que le kinder nest pas que pour une catégorie de personne, mais tsonga, lui, voies, un peu ,il est valoriser meme avec sa raquette!
    merci

    Posté par stéphanie, 03 mars 2010 à 13:09
  • Bienvenue Stephanie !

    Heureux de ton passage ! j'avoue que je ne connais pas cette pub dont tu parles. Cela fait bientôt 3 ans que je ne regarde pas la télévision ! Mais ton analyse me semble rejoindre ce que bon nombre de personnes relèvent dans les publicités où sont présents des noirs. Ils ne sont presque jamais ceux qui ont raison.

    Posté par St-Ralph, 03 mars 2010 à 18:56
  • Kinder

    la publicité Kinder 2010 a été changer. Les acteurs étaient une mère noire avec ses 2 enfants noir. 1 semaines plus tard c'est une femme blanche avec ses 2 enfants blanc. C'est exactement la même, sauf que les protagoniste change de couleur. C'est pour cela que je visite votre site, je me pose la question, est ce de la paranoïa ou bien...?

    Posté par louise, 02 septembre 2010 à 16:51
  • A propos de Kinder !

    Bonjour Louise,
    J'avoue que je ne comprends pas bien qui fait de la paranoïa dans cette affaire. Est-ce Kinder qui est paranoïaque parce qu'il préfère changer de protagonistes ? Pourrais-tu expliquer davantage ton sentiment face à cette publicité que je ne connais absolument pas ?

    Posté par St-Ralph, 02 septembre 2010 à 19:13
  • aide moi

    je dois fr un memoire sur la place de la minorité ethnique dans la publicité d'hier a aujourd'hui,et je veux bien un peu d'aide. l'enjeux du memoire est communicationnel et culturel

    Posté par didi, 25 janvier 2012 à 14:52

Poster un commentaire