Lectures, analyses et réflexions de Raphaël

Vous trouverez ici des comptes rendus de lectures livresques concernant essentiellement l'histoire des Noirs d'Afrique et celle des Afrodescendants des Amériques et d'Europe. Les actualités de la diaspora africaine ne sont pas oubliées.

15 octobre 2013

Quand les Américains profitaient de la guerre pour piller les musées irakiens

               Quand les Américains profitaient de la guerre

                             pour piller les musées irakiens

           

Pillage en IRAK 0001

Depuis des siècles, les Occidentaux ont multiplié les séjours sur les terres lointaines pour piller allègrement des objets d'art ayant le plus souvent une fonction religieuse. Depuis 2006, la France a consacré un musée aux fruits des pillages réalisés par ses citoyens. Le Musée du quai Branly n'est rien d'autre que cela. Pour éviter l'injure que l'on pourrait faire aux civilisations non occidentales, on a abandonné le nom de musée des Arts premiers pour ne l'appeler que musée des civilisations d'Afrique, d'Asie, d'Océanie et des Amériques ou tout simplement Musée du quai Branly. A qui profite le crime ? A la France bien entendu. 

            Un peu partout dans le monde ou les populations blanches d'origine occidentale se sont installées, elles n'ont pas manqué de piller les objets d'art des autochtones pour ensuite ériger des musées afin d'en tirer un bon prix. Instruits de cette expérience, lors de la guerre en Irak, les soldats américains se sont appliqués à piller copieusement la plupart des musées irakiens et ont emporté leur butin chez eux bien évidemment. La prétendue guerre humanitaire fut donc fructueuse en pétrole et en œuvres d'art ! Voici un petit article glané pour vous dans Beaux Arts magazine d'octobre 2013.

                          10 000 objets d'art restitués par les USA

            « D'ici un an, les Etats-Unis restitueront à l'Irak quelque 10 000 objets d'art, dérobés pour la plupart durant les conflits armés ayant suivi la chute de Saddam Hussein en 2003. Certains provenaient du Musée national irakien, qui a perdu pas moins de 14 000 pièces lors de la 3e guerre du Golfe.  

            Comment ces œuvres ont-elles pu entrer sur le territoire américain ? "Nous sommes convenus de ne pas aborder la question", dit le ministre irakien de la Culture, Bahaa al-Mayahi. Au total, les autorités ont déjà retrouvé près de 130 000 pièces portées disparues dans le pays. »

            Pas de vague ! La restitution des 10 000 pièces par les Américain se fera en catimini. Il ne faut pas couvrir l'oncle Sam, l'humanitaire, de honte.

Raphaël ADJOBI  

Posté par St_Ralph à 21:59 - Arts, culture et société - Commentaires [7] - Permalien [#]

Commentaires

  • M 'enfin

    Et dire que les plus belles pièces sont entre les mains des plus belles des Racailles, enfermées dans des maisons privées, C'est le constat que je me suis fais après avoir sillonné les allées de ces Musées entre 1978 au Musée de l'Homme et Août 2013 au Quai Branly.
    IL faudrait rendre à César ce qui lui appartient et faire comprendre aux religieux africains de tout bords et politiques que c'est un patrimoine digne d'intérêt.
    La Chine, elle, n'y va pas par quatre chemins, elle récupère dès lors que ça lui appartient .

    Posté par Kinzy, 16 octobre 2013 à 21:16
  • Tu sais Kinzy, ces pièces ne seront jamais restituées aux pays d'origine. Tout simplement parce que les pays européens prennent prétexte du fait que ces objets proviennent de donations ou appartiennent à des collectionneurs privés. Sans blague ! Ils estiment qu'ils n'ont rien à dire quant à l'origine évidemment frauduleuse de ces objets. Ce qui est plus grave, c'est que les Européens continuent à payer des Africains pour les pousser à voler des objets de culte qui viendront grossir leur collection personnelle et leur permettre de flatter leur ego devant leurs amis.

    Posté par St-Ralph, 16 octobre 2013 à 23:45
  • Eh oui mon cher Ralph, je le sais bien !

    Posté par Kinzy, 18 octobre 2013 à 15:44
  • Ils n'ont même pas honte!

    Mon cher Saint-Ralph,

    Merci de nous permettre de remettre le doigt, les yeux et ce que nous pouvons encore sur ces horreurs que l'Occident essaie de taire dans la mesure du possible.
    Cet Occident a inventé les mots suivants:
    - Barbarie;
    - Corruption;
    - Pillage;
    - Saccage;
    - Vol;
    - Etc.
    Durant des siècles, ce même Occident a voulu faire accroire que c'étaient les autres qui non seulement étaient les pères et les mères de ces mots, mais qu'en plus, ils en avaient l'exclusivité. Je pèse mes mots mais je le dis avec force: ces gens n'ont aucune honte, aucune gêne et ne reculent devant rien quand il faut amasser les richesses de ce monde et surtout quand c'est au prix de la vie des autres.
    Je m'arrête là. Je te piquerai ce lien pour lâcher mon fiel sous peu, dans mon espace.
    Merci.

    @+, O.G.

    Posté par Obambe GAKOSSO, 21 octobre 2013 à 09:53
  • Excellent!

    "La Chine, elle, n'y va pas par quatre chemins, elle récupère dès lors que ça lui appartient ." Exactement, Kinzy!

    @+, O.G.

    Posté par Obambe GAKOSSO, 21 octobre 2013 à 09:56
  • Mon cher Obambé, ce qui est étonnant, c'est de constater que malgré le temps et les efforts pour améliorer les relations entres les hommes à travers les continents et les pays, ce pillage des éléments culturels continue. Pendant que nous nous battons pour que cesse le pillage des produits du sol et du sous-sol, le pillage des témoignages des nations continue.

    Posté par St-Ralph, 21 octobre 2013 à 10:54
  • Viollet-le-Duc a dit, en 1847, au conservateur de Narbonne

    "Vous êtes comme toujours un homme charmant, mais vous êtes un conservateur de musée et, par conséquent, né pillard, saccageur de monuments, arracheur de bas-relief [...]. Les peuples qui font les musées sont des peuples de pirates et de pillards". (Extrait du catalogue de l'exposition "Les désastres de la guerre, 1800-2014" ; lu dans Télérama n°3661 du 14 au 20 juin 2014)

    Posté par St-Ralph, 02 juillet 2014 à 00:57

Poster un commentaire