Lectures, analyses et réflexions de Raphaël

Vous trouverez ici des comptes rendus de lectures livresques concernant essentiellement l'histoire des Noirs d'Afrique et celle des Afrodescendants des Amériques et d'Europe. Les actualités de la diaspora africaine ne sont pas oubliées.

30 mars 2014

Esclavage et réparations, comment faire face aux crimes de l'histoire (Louis-Georges TIN)

                            Esclavage et réparations

          Comment faire face aux crimes de l'histoire...

Esclavage et répartion 0004

            Voici le livre que je recommande spécialement aux Afro-descendants et à la diaspora africaine. Un livre à lire absolument pour avoir des arguments contre ceux qui veulent tourner la page du passé esclavagiste de la France sans avoir jamais rien lu venant des victimes et de leurs descendants. Un livre au ton franc, susceptible de galvaniser les peuples noirs épris de justice. Nos compatriotes blancs peuvent également le lire s'ils sont vraiment désireux de comprendre nos frustrations et nos profondes aspirations. 

            En France, un constat écœurant est évident : à la radio, à la télévision, dans les journaux, dans les discours politiques, les Blancs parlent aux Blancs. Partout, on ne lit que cette totale indifférence empreinte de mépris à l'égard de la France noire. Quant aux sentiments et aux pensées des Noirs, ce sont encore les Blancs qui les expriment. De Jean-Marie Le Pen à François Hollande en passant par Nicolas Sarkozy, la France blanche clame haut et fort qu’elle est contre la repentance concernant les crimes de l'esclavage et de la colonisation. Mais quelle voix noire a-t-on entendue réclamer la repentance pour que ces hommes politiques en fassent leur fonds de commerce ou leur bouclier national contre les Noirs ? Quel homme noir a réclamé, dans quelque assemblée du pays, une telle chose de la communauté blanche française ? Personne ! Jamais aucun officiel noir n'a publiquement réclamé cela.   

            La réalité, c’est que les Blancs nous prêtent des sentiments et en discutent entre eux. Jamais ils ne prennent le temps de nous demander ce dont nous souffrons au sein de notre commune nation. Ne nous écoutant jamais, ils ne risquent pas de nous entendre dire où nous avons mal. Notre passé que leurs ancêtres ont contribué à briser les indisposerait-il au point de ne pas daigner voir nos souffrances qui en découlent ?

                                                   L'objet du livre 

            Voici le livre qui parle de ce passé lourd et des débats qu'il a suscités à travers plus de deux siècles. Oui, le débat sur les réparations - et non sur la repentance - ne date pas de la fin du XXe siècle ou de ce début du XXIe siècle. Louis-Georges Tin a eu l'excellente idée de nous faire parcourir les discours, les différents points de vue qui ont nourri et nourrissent encore ce débat deux fois centenaire.

            Peut-on demander des réparations pour un crime contre l'humanité vieux de deux siècles ? Oui ! Même quand le crime est vieux de mille ans, c’est encore possible ! Lisez ce livre et vous comprendrez que les humains sont partout clairs sur ce principe. Le seul problème, c'est que malgré cette universelle unanimité, partout, il faut se battre pour obtenir ces réparations. Et seuls les imbéciles baissent les bras.  

            Vous découvrirez grâce à ce livre les multiples marques d'hypocrisie, de malhonnêteté et même de perversion de la France à l'égard de tout ce qui touche aux peuples noirs. Vous découvrirez que les politiques français - tous blancs - qui refusent que l'on parle de réparation sous quelque forme que ce soit concernant l'esclavage ou la colonisation n'ont jamais jugé injustes les réparations dont la France a bénéficié des mains des Allemands après chacune des deux grandes guerres. Alors que la construction d'Israël a été financée par l'Allemagne en guise de réparation, la France a renvoyé ses anciens combattants originaires des colonies mourir dans la misère chez eux. Vous découvrirez que seule la France refuse d'honorer l'universelle obligation des réparations quand il s'agit des Noirs ; montrant ainsi à quel point ses institutions sont gangrenées par le racisme.   

            Alors qu'aux Etats-Unis et ailleurs le débat sur les réparations est chose courante au point où des résultats continuent d'être obtenus après bientôt deux siècles d'abolition de l'esclavage, la France refuse de regarder son passé en face et n'a jamais fait un seul pas pour se réconcilier avec sa population noire. Sans doute parce que le passé criminel de la France est plus lourd que celui de toutes les autres nations. En effet, elle est le seul pays au monde qui, après avoir aboli l'esclavage, a demandé aux esclaves de verser de l'argent aux colons en guise de perte de leurs biens qu'ils étaient ! Ainsi, de 1825 à 1946, elle a obligé Haïti à verser à la Caisse des dépôts et consignations « la somme de 150 millions de francs, destinée à dédommager les anciens colons ». Dans ces conditions, Haïti ne peut qu’être très en retard par rapport à sa voisine espagnole Saint-Domingue.  

            La France est donc la seule nation au monde qui, face à un crime contre l'humanité, non seulement indemnise les criminels mais oblige les victimes à prendre en charge cette indemnisation. Et c'est cette même France qui est la seule à crier sur tous les toits – avec des arguments fallacieux que vous découvrirez en lisant ce livre – que des réparations concernant l'esclavage sont impensables parce qu'impossibles.

            L'image que l'on retient de ce livre est celle des esclaves libérés mais abandonnés à leur sort. Libérés parce que l'on a reconnu le mal qui leur a été fait. Mais jamais justice ne leur a été rendue. Ils ont été renvoyés des champs, donc des terres. Se retrouvant sans terre et sans aucun bien, la République française leur demande tout de même de rivaliser avec les Blancs qui ont engrangé durant des siècles des fortunes en exploitant leur force. Comment des êtres démunis peuvent-ils rivaliser avec ceux que leur travail a enrichis et qui ont tout gardé ? Comment la République peut-elle les déclarer égaux si elle ne donne pas à l'ancien esclave les moyens de rivaliser avec son ancien maître ? Sans aucune forme de réparation de l'esclavage qu'elle a pourtant reconnu être un crime contre l'humanité, la République française demeurera à jamais une république inégale et injuste !

Raphaël ADJOBI 

Titre : Esclavage et réparations, comment faire face aux crimes de l'histoire..., 167 pages.

Auteur : Louis-Georges TIN (Président du CRAN)

Editeur : Editions Stock, 2013.

Posté par St_Ralph à 21:40 - Littérature : essais - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

  • Merci

    C'est enfin clairement dit , mais nos frères et soeurs sont encore esclaves des arguments visant à les faire se sentir coupable d'avoir besoin de pleurer leur douleur. Les familles de victimes ne peuvent trouver le repos seulement quand justice leur a été faite tout le monde le comprend, dans leur psychologie ils décrivent tout cela mais quand il s'agit du noir la compassion ne s'applique que dans le dénigrement. Pour un compliment 4 dénigrements. Mais ils refusent purement et simplement car l'abolition de l'esclavage n'est nullement dû à une prise de conscience humaine mais une volonté de tuer dans l'oeuf les rebellions de noirs qui se faisaient un peu partout sur les iles. Ils avaient tout à y gagner , non seulement ils pouvaient éternellement porter le masque d humaniste qui prend conscience que l'amour doit régner avant tout et ils empêchaient encore et toujours les noirs d'avoir un sens d'accomplissement par eux et pour eux-même , ils empechaient aussi une réelle guerre avec tout le continent africain. Il était plus judicieux pour eux de continuer à nous contrôler en nous rabaissant sans cesse et en nous faisant croire qu'on est jamais assez bien : jamais assez beau, jamais assez intelligent, jamais assez "organisés" , jamais assez pudiques, jamais assez respectable et puis quand un peu partout dans le monde des milliers de noirs leur montrent le contraire , ils repartent à zero et disent que toute façon l'etat du continent Africain montre bien que vous n'êtes capable de rien , alors ils manipulent et orchestrent différentes choses pour conforter les descendants NO Noirs hypocrites racistes, dans leur supériorité . C'est indecent ,ces êtres ne viennent tout simplement pas de la terre , des extraterrestres sans aucune humanité. C'est bien pour ça que nous ressemblons et que NOUS sommes en communion avec les habitons (Faune et Flore ) de cette terre . Dans notre corps , dans la couleur de notre peau , notre resistance et notre fécondité malgré tous les malheurs qui nous ont touché, après 2000 d 'esclavage et d'alienation arabo européenne. Il faudrait vraiment se poser la question car plus on remonte dans leur reproches sur les différents site internet , forum , chat et réseaux sociaux , plus tout ce qu'on voit c'est les mêmes arguments culpabilisateur que mes profs de primaire, collège lycée ou encore université pouvaient me faire quand j'avais le malheur de parler de justices et réparation concrète . Et je constate avec effroi chaque jour que même au quotidien , ils savent sans rien se dire directement que quand un noir est dans l'espace il faut hypocritement lui mettre la pression , le faire se sentir , " pas à sa place, et cela peu importe le type de raciste , ('age , sexe) , j'ai pu avec des amis , regrouper les façon de faire , les automatismes, la haine systématiquement hypocrite , crapuleuse et le fait de coucher ou de faire des enfants avec des noirs ne les empechent en rien d'avoir cette notion de race "supérieur à inférieur" , de concept darwinien bien encré dans leur perception de la vie . Évidemment à travers ces concepts celui qui est le plus dénigré est évidemment le noir en bas de l’échelle selon eux par le physique , psychique, la psychologie et l' économie , et si l'exemple ne se trouve pas ici on va chercher des exemples de groupes de noirs dans d'autre pays ( du type , les noirs sont racistes des blancs en france , sisi regarde en afrique du sud ). Toutes générations, tous sexes et conditions financières confondues. Quand on lit beaucoup et qu'on déménage souvent et qu'on fréquente différent groupe sociauxou professionnel , quand on voyage , le constat est tout simplement abérrant et affligeant. ils se serrent les coudes inconditionnellement chacun pour ne pas perdre le privilège de leur phénotype. les arabes et les juifs "s'associent " à nous pour crier au racisme mais en privé et dans leur pays d'origine sont conscient qu'ils sont et resteront racistes, entre eux ils se l'avouent et l'expérience prouvent toujours que rien a changé , les indiens pareil chez eux supremement raciste ici double couverture , chinois , etc; etc; Quand on constate leurs comportements aussi subtils qu'ils soient( en les piégeant car t ils finissent par être prévisible) , ou en les lisant partout sur internet leur besoin ( les trolls et autres laches du net) de venir sur les sites fréquentés par les noir pour crier à la victimisation ou faire les agent double ( du type "je suis noire ou africaine ou métisse et je trouve que tout va mieux oublions) ( ou je suis avec un ou une africaine ou j'ai des enfants métisses ) qui font semblant de compatir au début et finisse par te dire d'abandonner cette quête de justice car lui même l'a fait lol ou parce que c'est dans le passé , c'est tout simplement ecoeurant. D'autant plus que quand on ose s'aventurer sur leur chat , sites, forums ,ou blog , les noirs ne viennent rien polluer et là on comprend que l'envers du décor est le même depuis 400 ans au moins. Le même dénigrement basiques gratuits sadiques saupoudré d'une complaisance sans nom , un besoin intrinsèque de cracher leur haine du noir nous fait toujours nous poser la question de savoir s'ils viennent de cette planète. Leur mascarades a assez duré , j' ai 28ans et je veux me battre alors je sais que les autres ames slash hommes( parce qu'a ce niveau là on se demande si les NON-noirs et autres aliénés cherchent vraiment l'amour universelle dans leur vie ou juste des moyen de plus en plus nauséabond de détruire la vie de près ou de loin )je sais que les hommes avec une ames qui acceptent la diversité humaine de façon consciente et réelle pas pour se donner bonne conscience à l approche de la mort ou dans les moments difficile, ces âmes là se reveillent et à ce niveau de manipulation et d hypocrisie , il nous faudrait pas assumer une vraie libératon quitte à disparaitre , car aujourd'hui c'est comme vivre mort que vivre sous cette domination crapule et généralisée!!!!! Voilà le lien d'un des site qui fait partie du top 3 de la monstruosité, pas mal de racistes assumés sans détachent quand même sur leur propre espace mais c'est encore parce la vérité du sentiment profond qui les anime dans leur mépris pourrait mener à cette confrontation réelle dont je parlais donc il préfère encore jouer sur des sous entendus car dans leur confort ils ont évolué en devenant très laches!!https://aryansisterhood.wordpress.com/2012/09/19/quest-ce-que-le-racisme/ ici ils décrivent le racisme comme de l'amour justement , des vrais psychopathes extraterrestre c'est inhumain!!

    Posté par Femme noire, 30 juillet 2014 à 10:02
  • Merci beaucoup, femme noire ! Quel bonheur de te lire. De jeunes noirs indignés, résolus à se battre, à ne pas plier l'échine devant le racisme dit décomplexé ou le racisme sournois, je n'en connais pas beaucoup. Rares sont ceux qui réagissent comme toi à un texte comme celui-ci afin de me montrer que je ne suis pas seul dans ce combat. Bravo donc à toi pour ta profonde conviction quant à la justesse de ce combat, de la dénonciation du racisme sournois de l'Etat français et de nos compatriotes blancs.

    Oui, tu as tout à fait raison de dire que le fait de coucher avec les Noirs n'empêche pas les Blancs d'être racistes. Et bien souvent c'est parce que toutes ces personnes blanches sont ignorantes de notre histoire commune. Elles ne savent même pas comment ce sentiment a été popularisé. Elles respirent le racisme et l'expriment comme une chose naturelle. Aussi les injustices dont elles nous couvrent leur apparaissent comme chose normale. Non ! rendre justice à ceux qui ont souffert afin qu'ils guérissent ne concernent que les Blancs dans la société française. Les Noirs n'ont pas besoin de la justice pour guérir des meurtrissures du passé. Le Blanc ne peut pas comprendre cela.

    Merci beaucoup pour ton message. A bientôt, j'espère.

    Posté par St-Ralph, 30 juillet 2014 à 11:54

Poster un commentaire