Lectures, analyses et réflexions de Raphaël

Vous trouverez ici des comptes rendus de lectures livresques concernant essentiellement l'histoire des Noirs d'Afrique et celle des Afrodescendants des Amériques et d'Europe. Les actualités de la diaspora africaine ne sont pas oubliées.

17 décembre 2017

La petite danseuse de quatorze ans (Camille Laurens)

                      La petite danseuse de quatorze ans

                                             (Camille Laurens)

La Petite danseuse de 14 ans

            "La petite danseuse de quatorze ans" nous renvoie précisément à la sculpture bien connue de tous d'Edgar Degas représentant une des jeunes filles de l'Opéra du palais Garnier communément appelées les "petits rats" dès l'âge de six ans, et qu'on appelle plus tard "les marcheuses" quand, à treize ans, elles apparaissent sur scène. En allant à la découverte de la vie de ce "petit rat" qui a servi de modèle à l'illustre artiste, Camille Laurens nous entraîne dans un douloureux voyage dans la vie parisienne de la fin du XIXe siècle ; siècle industriel où les enfants pauvres étaient souvent traités comme des esclaves ou des bêtes.

            A vrai dire, ce livre est l'histoire de l'Opéra de Paris vue du côté de ces nombreuses jeunes filles qui, à l'époque, ne rêvaient nullement de devenir danseuse étoile mais plutôt de gagner de quoi se nourrir et à nourrir leur famille avant de finir prostituées dans une maison close ou sur les trottoirs de Paris. Etat de chose qui confirme le sentiment des bonnes familles de l'époque pour lesquelles une femme qui travaille fait montre de sa dépravation, son célibat ou son veuvage. Quant aux mères - souligne Camille Laurens - si elles rêvent toutes de gloire pour leur progéniture, le plus souvent elles incitent très tôt leurs filles à trouver la protection d'un homme. Et dans ce siècle, où "les mœurs en usage sont une absence totale de mœurs", comme le dit si bien Théophile Gauthier, tout le monde savait ce que voulait dire la "protection" d'un homme.

            Au regard de cette peinture sociale, l'analyse de la sculpture de Degas devient à la fois passionnante et émouvante. L'image de "La petite danseuse de quatorze ans" nous apparaît alors non pas comme la représentation mythique de la danseuse d'Opéra, mais la travailleuse ordinaire ; ce n'est pas "l'idole sous les feux de la rampe, mais la besogneuse de l'ombre". Camille Laurens nous montre en quoi Degas, issu du mouvement impressionniste, se distingue de tous les autres, comment il "saisit la réalité sans filtre", comment "il appuie pour faire peur" alors que les autres suggèrent pour séduire malgré leur goût commun pour les scènes de leur époque ; goût qui les éloigne du style pompeux de leurs prédécesseurs attachés aux sujets historiques, mythologiques ou religieux.

            Au-delà des analyses artistiques de l'œuvre de Degas, permettons-nous de dire que ce livre est à conseiller aux enseignants des classes de lycée qui y trouveront non seulement une belle peinture sociale du XIXe siècle, mais encore une présentation claire et convaincante des mouvements littéraires comme le réalisme avec Balzac et le naturalisme avec Zola.

Raphaël ADJOBI       (Pour contacter l'auteur du blog, cliquer sur sa photo)

Titre : La petite danseuse de quatorze ans, 163 pages.

Auteur : Camille Laurens.

Editeur : Stock, 2017.

Posté par St_Ralph à 11:02 - Littérature : romans - Commentaires [5] - Permalien [#]