Lectures, analyses et réflexions de Raphaël

Vous trouverez ici des comptes rendus de lectures livresques concernant essentiellement l'histoire des Noirs d'Afrique et celle des Afrodescendants des Amériques et d'Europe. Les actualités de la diaspora africaine ne sont pas oubliées.

10 janvier 2018

Il faut apprendre le passé des Français noirs (Raphaël ADJOBI)

      Il faut apprendre le passé des Français noirs

        (Un entretien accordé à L'Yonne républicaine 89)

joigny_3573907

Voici l'article de Sophie Thomas, de L'Yonne Républicaine (89), suite à notre entretien du 9 janvier 2018. Si les Noirs de France faisaient quelque peu attention au contenu des manuels scolaires qui jalonnent les études de leurs enfants, ils comprendraient l'importance de l'existence de La France noire et lui apporteraient leur soutien. Car tous les livres qui sont à la base de leur formation ne contiennent "rien d'une quelconque histoire les concernant [...].Tous ces bouquins ne disent rien de bien sur eux"(Magyd Cherfi, Ma part de Gaulois, 2016). Cliquez donc ici pour lire avec attention l'article.

Si chaque année, chaque Français noir adhérait à 2 ou 3 associations, les combats que nous menons avanceraient efficacement au lieu de piétiner. Je suis moi-même membre de quatre associations : La France noire (siège à Joigny 89) , Afrik'aucoeur (siège à Auxerre 89), Les amis de Laurent Gbagbo (siège à Paris), et les Les Inventifs (siège à Dijon 21). C'est ainsi que l'on fait avancer les causes qui nous tiennent à cœur et non pas en se contentant de dire "oh, c'est bien !"

L'adhésion annuelle à la France noire est de 20€. Rejoignez-nous: La France noire, 53 rue des Saints, 89300 Joigny - Tel : 06.82.22.17.74 (NOTRE BLOG : https://lafrancenoire.com/blog/)

numérisation0005

 

Le P'tit Maillotin et le cours d'histoire

 

Posté par St_Ralph à 15:02 - La France noire info. - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    Mine de rien, que de chemin parcouru, déjà ! Les activités de l'association se multiplient et celle-ci commence à se faire connaître du grand public.
    Je suis également convaincue que ce sont effectivement les associations, bien plus que les politiques, qui font bouger les lignes. Les politiques ne font qu'aller dans le sens où le vent tourne, mais ce sont les associations, et tous les citoyens derrière elles, qui font tourner le vent.
    Bravo pour tout le travail accompli !

    Posté par Liss, 19 janvier 2018 à 16:59
  • C'est cette conviction commune qui nous fait avancer, Liss. Bravo à chacun de nous qui avions cru au projet de l'association dès le départ. Tu as raison : les politiques, par contre, épient constamment la direction du vent.

    Posté par St-Ralph, 19 janvier 2018 à 21:23

Poster un commentaire