Lectures, analyses et réflexions de Raphaël

Vous trouverez ici des comptes rendus de lectures livresques concernant essentiellement l'histoire des Noirs d'Afrique et celle des Afrodescendants des Amériques et d'Europe. Les actualités de la diaspora africaine ne sont pas oubliées.

08 janvier 2019

Nos ancêtres ne sont pas gaulois, Contre-histoire de France (François Durpaire)

                  Nos ancêtres ne sont pas gaulois

                                           (François Durpaire)    

Nos ancêtres ne sont pas gaulois

           Chaque fois que quelqu'un tend à la France le miroir de son histoire avec les Noirs et les Arabes, on est certain de voir la France blanche faire la grimace, se braquer ; tant elle est habituée au même récit national sans cesse répété malgré les progrès des recherches. Mais ce n'est pas pour autant qu'il faut renoncer à lui apprendre à se voir de bon biais, comme dirait Montaigne. Et c'est justement l'entreprise dans laquelle s'est lancé François Durpaire avec ce livre.

            L'auteur commence son œuvre par ce constat simple mais indéniable qui nous rappelle un entêtant discours  : «s'il existe un mal français en histoire, c'est celui qui consiste à faire comme si notre passé était la continuité d'une même population depuis la nuit des temps». Et dans cette nuit des temps, quels sont les ancêtres auxquels le Français blanc s'identifie ? Bien évidemment les gaulois - qui d'ailleurs n'ont jamais constitué un seul noyau de population. Un passé illusoire donc. Un passé illusoire pourtant devenu le credo des gouvernants et des prétendus intellectuels qui occupent constamment le devant de la scène, sapant ainsi tous les efforts que certains accomplissent pour une meilleure cohésion sociale. Etat de chose qui pousse bon nombre d'enfants se sentant exclus à se forger une identité imaginaire à la place  de la nationalité française qu'on leur conteste, mettant à mal à leur tour cette même cohésion sociale. 

            Alors François Durpaire rappelle à tous qu'il est urgent que la France se décide à «passer de l'énonciation de ses principes - liberté, égalité, fraternité - à leur réalisation pratique». En quoi faisant ? Eh bien en allant dans le sens de ce qui peut nous rassembler. Et  «pour nous rassembler, notre histoire doit nous ressembler», assure-t-il. Cela suppose la révision du contenu des manuels scolaires. Le passé esclavagiste de la France, son passé colonial, les diverses vagues d'immigration qui ont marqué sa vie et constitué sa vitalité, tous ces éléments ne doivent pas être négligés pour que nous partagions le même récit. Oui, conclut l'auteur, «pour être partagée, [notre histoire] doit inclure l'ensemble de nos héritages».

            En tout cas, le Français descendant d'un Hongrois, d'un Allemand juif, d'un Africain kabyle ou d'un Africain noir qui clame que ses ancêtres sont gaulois n'est pas crédible. Il est même ridicule, pour ne pas dire risible. Alors, «pour rompre avec une généalogie mythologique où nos ancêtres seraient tous gaulois», François Durpaire revisite, avec cet essai, le passé de la France nourri par son aspiration à l'universel, et fait apparaître clairement que l'histoire d'un pays est le fait des relations humaines à travers le temps. L'histoire est donc «la vie du passé dans le présent». Et aujourd'hui où l'Education nationale veut que les collèges et les lycées prennent en compte le parcours citoyen de l'élève, nous pensons que les enseignants auraient tout intérêt à s'inspirer des propositions de l'auteur. 

Raphaël ADJOBI           

Découvrez l'association La France noire et soutenez-nous !

Titre : Nos ancêtres ne sont pas gaulois, 305 pages

Auteur : François Durpaire

Editeur : Albin Michel, 2018.

Posté par St_Ralph à 19:32 - Littérature : essais - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

  • Tu sais mon admiration pour Toi , Raph. C’ La même chose pour François Durepaire . Vous faites un travail énorme. Grâce à vous, nous sommes de plus en plus nombreux à ouvrir les yeux. Omountoundé . Etc , je suis sûr que dans les 5 ans qui viennent nous serons encore plus nombreux. Parceque les jeunes sont en train de prendre les choses en main. S’il Y a encore de la latence , cela vient de l’Afrique. Je dis ça parceque de notre continent, on ne voit rien venir. Nos dirigeants devraient sauter sur les opportunités que vous offrez. Mais aucun d’e Eux ne préoccupent de cet atout fondamental pour tout peuple qui veut se prendre en main. Et il ne faut pas s’en étonner, car l’arge Roi règne. La plupart des historiens ne font pas attention aux travaux de Cheikh Anta Diop. Certains mêmes Les contestent. Ils sont appelés pour ça . Et ils s’en donnent à cœur joie. Parceque ils sont financés par les universités occidentales. Et puisqu’il En vivent , alors, ...Je me souviens d’une intervention de Théophile Obenga, qui en parlait. Au cours d’un colloque à Abidjan , où étaient rassemblés des chercheurs en histoire, madame wolvovitch ( j’espère ne pas me tromper), a dit, à leur égard, qu’il faisaient de l’afrocentricité . Cet argument là, je crains qu’il ne soit répété encore et encore. C’ Pourquoi je crois à une véritable stratégie de communication pour convaincre avant tout, les premiers intéressés que sont les africains. Sinon nous allons tomber dans le piège des sionistes, qui vont essayer de discréditer tout ça qui va se dire en créant le doute et la polémique. À ce moment là, vue la puissance de feu dont ils disposent, l’affa Sera pliée, pour nous .
    Merci à toi Raph .

    Posté par Atto, 14 janvier 2019 à 17:29
  • Merci Atto ! Tu as vu juste. François Durpaire s'inscrit totalement dans la ligne du combat que nous menons au sein de La France noire. Il ne faut pas se lasser de revisiter l'histoire et s'appliquer à faire découvrir aux jeunes générations ce qui n'est jamais enseigné.
    Merci aussi parce que tu comprends très bien que toutes les lectures que je partage ont pour but d'aider également les Africains à ouvrir les yeux - comme tu dis - sur certaines réalités.

    Posté par St-Ralph, 14 janvier 2019 à 22:10
  • Votre analyse est très juste et éclairante du livre de Durpaire !

    Posté par Bénédicte, 09 mars 2019 à 10:38
  • Merci, Bénédicte, pour le compliment.

    Posté par St-Ralph, 09 mars 2019 à 11:13

Poster un commentaire