Lectures, analyses et réflexions de Raphaël

Vous trouverez ici des comptes rendus de lectures livresques concernant essentiellement l'histoire des Noirs d'Afrique et celle des Afrodescendants des Amériques et d'Europe. Les actualités de la diaspora africaine ne sont pas oubliées.

22 août 2008

Eloge des femmes mûres

Eloge_des_femmes_m_resEloge des femmes mûres

   (roman)

C’est un livre d’une profonde sincérité qui ne peut laisser aucun lecteur indifférent. Il oblige les adultes à repasser le film de leur adolescence et de leur jeunesse pour en tirer des réflexions personnelles. S’agissant des adolescents auxquels je recommande vivement les huit premiers chapitres, ils sont mis devant un choix délicat quant à la manière de vivre leur sexualité.

Une chose est sûre : ce livre fait apparaître les discours des sexologues et des prétendus conseillers en sexualité comme de vulgaires charlatans parce que rien ne vaut une bonne narration de l’expérience avec son lot de rêves, d’audaces et de déceptions. C’est un livre qui dédramatise la sexualité, surtout celle des adolescents. Et c’est à eux que l’auteur s’adresse en ces termes : «  … je continue à penser que, s’ils ont le choix, garçons et filles devraient rester chacun de leur côté. Aujourd’hui, les filles sont plus faciles – beaucoup trop pour leur bien – et le plus souvent ce sont elles qui en pâtissent, plutôt que les garçons. Mais dans un cas comme dans l’autre, l’adolescence peut être un enfer. Alors pourquoi vivre cet enfer à deux ? Essayer de faire l’amour avec quelqu’un qui a aussi peu d’expérience que l’on en a soi-même me semble à peu près aussi insensé que de s’aventurer en eau profonde avec quelqu’un qui ne sait pas nager non plus. Même si on ne se noie pas, le choc est terrible. »

Et il ajoute quelques chapitres plus loin : « A l’époque où j’étais étudiant à l’université de Budapest, […] j’eus quelques aventures avec quelques filles de mon âge, qui m’apprirent qu’à vingt ans, si intelligente et chaleureuse soit-elle, une fille ne possédera jamais, et de très loin, le savoir et la sensibilité qu’elle aura à trente-cinq. »

Ces quelques lignes vous laissent imaginer le ton du livre et les multiples expériences qui tendent à conforter l’auteur dans son sentiment. S’il est classé dans la littérature érotique dans les librairies, il ne serait pas inconvenant de hisser ce livre parmi les classiques de la littérature à conseiller au grand public par la sobriété et parfois l’élégance du style et surtout par la philosophie de la sexualité qu’il prône et qui mérite réflexion. Mais il est avant tout un roman autobiographique fort intéressant.

Raphaël ADJOBI

Tite : Eloge des femmes mûres

Auteur : Stephen Vizinczey

Editeur : Folio    

Posté par St_Ralph à 18:58 - Littérature (Essais, romans) - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

    Bonjour,

    Nous vous invitons à venir partager "vos nouvelles" en rapport avec le continent africain sur le site communautaire bao.afrobazz.com. Cette initiative a pour objectif d'offrir une meilleure visibilité à la blogosphère africaine francophone ainsi qu'à tout ce qui a trait au continent africain et sa diaspora. La communauté bao.afrobazz.com n'est donc pas réservée aux seuls blogueurs mais à tous ceux et celles qui souhaitent partager et commenter tout type d'information (articles, vidéos, photos… relative à l'Afrique.

    Le principe est simple :
    1) s'inscrire
    2) soumettre une nouvelle trouvée sur le net ou consulter celles déjà présentes sur bao.afrobazz.com
    3) voter pour les nouvelles que vous jugez les plus pertinentes.

    Alors à très bientôt sur http://bao.afrobazz.com/

    L'équipe bao.afrobazz.com

    PS : BAO est l'acronyme de Bouche à Oreille

    Posté par bao.afrobazz.com, 25 août 2008 à 17:04
  • St ralph,
    Je suis de l'avis de l'auteur mais permets moi de réorienter ton analyse dans un contexte africain.
    Personellement je suis plus attiré par les femmes plus âgées que moi pour quelques unes des raisons que tu as évoquées dans ton compte rendu. J'en ai même "doté" une qui est de quelques années mon ainée , ce qui m'a valu certaines railleries "du côté des miens" car la tendance chez nous,tu le sais bien est de prendre pour épouse une femme beaucoup plus jeune. Mais ça ne m'ébranle pas pour autant, comme tu as pu le dire à juste titre chez moi la question de l'amour concerne seulement deux êtres et surtout comme indiqué,toujours chez moi, je reste "serein comme Mauritanien qui dit y'a pas monnaie" lol.

    Posté par Djé, 27 août 2008 à 12:57
  • St ralph,
    Je suis de l'avis de l'auteur mais permets moi de réorienter ton analyse dans un contexte africain.
    Personellement je suis plus attiré par les femmes plus âgées que moi pour quelques unes des raisons que tu as évoquées dans ton compte rendu. J'en ai même "doté" une qui est de quelques années mon ainée , ce qui m'a valu certaines railleries "du côté des miens" car la tendance chez nous,tu le sais bien est de prendre pour épouse une femme beaucoup plus jeune. Mais ça ne m'ébranle pas pour autant, comme tu as pu le dire à juste titre chez moi la question de l'amour concerne seulement deux êtres et surtout comme indiqué,toujours chez moi, je reste "serein comme Mauritanien qui dit y'a pas monnaie" lol.

    Posté par Djé, 27 août 2008 à 13:12
  • A Djé à propos de l'auteur...

    Cette réflexion de l'auteur que j'ai citée dans mon article n'est pas la philosophie qui a dirigé sa vie mais une réflexion qu'il tire de son expérience. En effet, nos liaisons sont le plus souvent le fait de rencontres qui dépendent presque essentiellement du milieu dans lequel nous évoluons. par exemple, un noir aura plus de chance d'épouser une blanche s'il vit en Europe et plus de chance d'épouser une anglaise s'il vit en Angleterre.
    Ce qui est intéressant dans le livre, c'est le cheminement de sa sexualité. Parce qu'il vivait dans un milieu d'adultes, c'est avec des adultes qu'il a eu ses premières relations sexuelles. Sa réflexion se rapporte uniquement à l'initiation sexuelle. Il n'aborde pas du tout la question de vivre ou d'épouser une personne plus âgée. Cette dernière dépend forcément des sentiments comme tu le dis. Et dans ce domaine, il est connu que le coeur a ses raisons que la raison ne connaît pas. Surtout quand il s'agit de la raison des autres !

    Posté par St-Ralph, 29 août 2008 à 11:41

Poster un commentaire