Lectures, analyses et réflexions de Raphaël

Vous trouverez ici des comptes rendus de lectures livresques concernant essentiellement l'histoire des Noirs d'Afrique et celle des Afrodescendants des Amériques et d'Europe. Les actualités de la diaspora africaine ne sont pas oubliées.

31 mars 2011

Laurent Gbagbo perd la Côte d'Ivoire

  Laurent Gbagbo perd la Côte d'Ivoire

 

J’ai rédigé l’article ci-dessous hier soir après vingt heures. J’étais alors loin de croire que ce que j’écrivais à propos de la conquête de l’ouest et la prise de San Pedro allait être le sujet d’actualité de ce jeudi 31 mars. France Inter a, en effet, annoncé ce matin la prise de San Pedro par les Rebelles. Je vous livre mon texte sans aucune modification.  

 

Election_en_C            Il était difficile de penser qu'en si peu de temps Laurent Gbagbo braderait le capital confiance que des millions d'Ivoiriens ont placé en lui en soutenant les institutions du pays contre les forces étrangères et leur missionnaire Alassane Ouattara. Fin politique, il s'est en quelques jours révélé un piètre combattant attendant l'ennemi terré dans son palais d'Abidjan.

 

            « Ils ont la montre, nous avons le temps », scandait Blé Goudé lors du dernier rassemblement des patriotes sur les bords de la lagune Ebrié à Abidjan les 27et 28 mars. En peu de temps, ce sont les partisans de Laurent Gbagbo qui ont commencé à regarder leur montre. Mais est-ce que cela vaut encore la peine ? N'est-ce pas du temps perdu ? Pire, n’est-il pas déjà trop tard ? Ce sont désormais les rebelles qui prennent bien leur temps. Tout est devenu si facile pour eux qu'ils n'y croient pas eux-mêmes. Alors ils se méfient.

 

            Laurent Gbagbo est en train de perdre le pouvoir et la confiance des Ivoiriens - une double perte donc - pour ne pas avoir eu l'intelligence militaire d'endiguer immédiatement les premières attaques des rebelles dans l'ouest du pays. C'est à croire qu'il n'y a toujours pas d'armée en Côte d'ivoire pour veiller au moins sur les limites de la zone loyaliste. Occupés à contrôler les combats de rue d'Abidjan, Laurent Gbagbo et ses soldats ont complètement oublié le reste de la Côte d'Ivoire libre.

 

            La stratégie des soldats d'Alassane Ouattara est simple : se faire convoyer par l'ONUCI vers les différentes villes de l'intérieur afin d'en prendre possession en surgissant comme par enchantement. Au milieu du mois de mars, c'est un convoi de l'ONUCI que les jeunes de Bonoua (à 60 km à l'Est d'Abidjan) ont empêché de pénétrer dans leur ville en se couchant sur la route nationale qui la traverse. Sans cette vigilance, l'ONUCI aurait laissé armes et rebelles dans un coin de la ville. Et un beau matin, ces derniers auraient surgi et déclaré la ville entre leurs mains.

 

            Si cette stratégie se poursuit, c'est parce que le pouvoir militaire a fait preuve de faiblesse en se montrant attentiste. Car au départ, les rebelles semblaient plutôt privilégier le combat à long terme. Aussi visaient-ils la prise de tout l'ouest du pays jusqu'au port de San Pedro afin d'avoir accès au deuxième port du pays dans le cas où les forces s'équilibreraient et où un nouveau cessez-le-feu mettrait fin aux combats. Imaginez donc les rebelles tenant le nord et l'ouest du pays. La portion restant à Laurent Gbagbo serait réduite à si peu de chose qu'il serait ridicule qu'il persistât à se maintenir au pouvoir au nom de la légitimité constitutionnelle. D'autre part, le vieux projet burkinabé d'avoir un accès à la mer serait accompli. Chasser Laurent Gbagbo du pouvoir serait même devenu chose inutile. A défaut d'avoir toute la Côte d'Ivoire, les Burkinabé et leur émissaire Alassane Dramane Ouattara auraient un port et plus de la moitié des ressources agricoles et minières du pays.

 

            Mais voilà que devant leur percée, seul le silence leur répond. Apparemment, aux armes des rebelles Laurent Gbagbo ne compte n'opposer que les prières et le patriotisme des sudistes qui l'ont sauvé du coup d'état français de 2004. Devant donc le silence, les rebelles semblent désormais avoir chosi la guérilla urbaine plutôt que la conquête de l'ouest ou peut-être les deux à la fois. En s'installant dans les villes, ils n'offrent plus un front unique aux armes des loyalistes. Cette technique rendra à ceux-ci la tâche difficile quand il faudra reprendre les villes occupées. Ou ils hésiteront à tuer les leurs pour déloger quelques rebelles ou ils attaqueront et le carnage sera si grand que prétextant l’aide humanitaire, les forces de l’ONU (ONUCI), celles de la France (Licorne) et celles de la CEDEAO interviendront pour remettre par la force le pouvoir à Alassane Ouattara.

 

Raphaël ADJOBI 

Posté par St_Ralph à 11:04 - Actualités ivoiro-françaises - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

  • Triste

    C'est bizarre mais je susi vraiment deçu de vote article ( au fond je en sais pas pourquoi et je sais que ce sentiment n'ai pas "normal").

    Votre article "Côte d'Ivoire postélectorale : Eburnie maintenant !" m'avait tant surpris de votre par que je n'ai pas eu la force de vous repondre.
    J'ai été vraiment surpris de voir quelqu'un comme vous qui vit dans le pays des "autres" et qui y gagne sa vie être si fermé et tenir des propos si choquants.
    Au fait sachez vous d'où vient le nom "éburnie"? Savez-vous qui à employé ce terme pour la première fois?
    Parler de division nord sud !!!! de sécession !!!!

    Bon t-elle n'est pas le sujet de votre présent article.

    Monsieur Adjobi celui que vous soutenez et pour lequel vous tenez des propos indigne d'un enseignant n'est pas celui que vous croyez être.

    Retenez bien ceci: Gbagbo Laurent n'a pas gagné les élections présidentielles et n'est pas un anti-impérialiste.

    Comment arrivez vous à soutenir ce monsieur après la campagne électorale de haine qu'il nous a servit?
    J'ai vraiment envie de connaitre vos motivations pour essayer de vous "ouvrir" les yeux !!!!!

    Au fait je crois savoir que vous vivez en France. Si tel est le cas pourquoi ne rentrez vous pas en Côte d'Ivoire vivre dans el paradis de Gbagbo Laurent et pour l'aider à lutter contre l'impérialisme occidental et le complot occidento-ouest africain ( voire africain) ?

    Vosu savez je suis intervenu une fois sur votre site il y a quelques mois. Même ne partageant pas votre avis je vous avais féllicité.

    Votre article dont je parle plus haut m'a vraiment deçu.
    Ouvrez vous yeux. Vous qui vivez à l'étranger (si vous y êtes toujours ) ne devrez pas tenir des propos éthinocentristes ou xénophobes.

    Mon objectif n'est pas de vous blesser cher frère.

    Merci.

    Posté par say, 03 avril 2011 à 03:39
  • Vous ne me blessez absolument pas. Cependant, je ne crois pas qu'entre vous et moi ce soit moi qui ai besoin d'ouvrir les yeux. Je ne crois pas que vivre en Côte d'Ivoire permet de mieux comprendre ce qui s'y joue aujourd'hui. Bien au contraire, il faut s'en éloigner, beaucoup lire, être très attentifs aux discours des politiques et des historiens pour bien comprendre les choses.

    Je suis persuadé de voir et d'entendre plus de choses que étant devant internet et en lisant que vous qui êtes certainement terré dans une maison à Abidjan.

    Sachez que les Internautes mènent un vrai combat en diffusant les images de la réalité du terrain. Ce que vous ne voyez pas depuis chez vous.

    Sachez que Laurent gbagbo est déjà entré dans l'histoire de l'Afrique. Et il y a une place déjà plus honorable que celle d'Houphouët-Boigny que ses amis blancs d'hier jugent aujourd'hui comme un simple vallet de la France.

    Quant à Alassane Ouattara, le jour où on fera un documentaire sur lui, il y aura tellement de zone d'ombre qu'il sera difficile de dire si n'est qu'un simple pion des colons. Qui viendra témoigner avoir fait l'école avec lui ? Qui viendra témoigner savoir son combat pour l'Afrique ?

    Quand vous regardez l'histoire de l'humanité jusqu'au 19è siècle, pouvez-vous citer le nom de cinq ou dix hommes riches ? Quand vous regardez l'histoire de l'humanité durant la même période, essayez de citer cinq ou dix hommes de lettres (philosophes ou écrivains). Après avoir fait cet exercice, tirez vous-même la conclusion sur la catégorie d'hommes qui influence durablement la marche de l'histoire humaine.

    Se mettre avec les hommes d'argent permet de tricher et de voler les hommes. Mais jamais il ne fait de vous un héros pour la société des hommes.

    Posté par St-Ralph, 03 avril 2011 à 22:00
  • Vérité

    La vérité ne peut se cacher car elle est éblouissante, le brouhaha et les bruits de bottes ne peuvent écraser la vérité, les assassinats, les meurtres cautionnés par Alassane et sa bande sur les populations Ivoiriennes, Avant ils se cachaient à l'intérieur du pays loin des caméras, et hier devant tous les cadres et certainement des personnes du RHDP qui ont voté pour Alassane ils ont tué des innocents faisant des courses dans des environnements huppés, afin que ceux la mêmes qui disaient soutenir Alassane sachent que cette Guerre n'est qu'une facade et qu'Alassane n'est qu'un pantin. Pauvre Afrique, jusqu'à quand te laissera tu abuser, meurtrir, assassiner et torturer par tes propres enfants s'associant avec des illusionistes, pour te vendre des miroirs, de la pacotille, des objets et des rêves sans valeur pendant que tu es assis sur des richesses incalculables et que tu laisses mourir ton peuple. Ce combat dure depuis des lustres et continuera certainement avec ou sans Gbagbo. Pour l'heure, Gbagbo a gagné les élections, laissez le travailler. L'erreur d'Alassane a été d'être trop pressé, et de vouloir faire les choses à sa façon au lieu de se conformer aux lois. la tricherie peut se contenir dans un cadre isolé mais quand il s'agit du Peuple, il faut savoir convaincre, il faut savoir suivre les voies tracées par les anciens et par les pairs. Eh oui, même en Afrique, et surtout en Côte D'Ivoire, c'est nécessaire, le temps des coup d'états est révolu. Les Ivoiriens attendent de voir la GRACE de DIEU se matérialiser dans cette affaire, et nous restons en Prière.
    DIEU bénisse la Côte D'Ivoire et l'Afrique

    Posté par winner, 06 avril 2011 à 00:48
  • Mon frère Adjobi,
    Vous ne m'avez malheureusement pas compris.

    "Je ne crois pas que vivre en Côte d'Ivoire permet de mieux comprendre ce qui s'y joue aujourd'hui. Bien au contraire, il faut s'en éloigner, beaucoup lire, être très attentifs aux discours des politiques et des historiens pour bien comprendre les choses."

    Je ne comprends pas comment quelqu'un qui vit à l'étranger ( qui y gagne sa vie) puisse tenir les propos ethnocentrises et xénophobe que vous aviez tenu dans votre précédent article.

    Je ne suis pas terré dans ma maison en Côte d'Ivoire. Comme vous je vis à l'extérieur de la Côte d'Ivoire. Comme vous je lis les discours des hommes politiques. Comme vous je vois et entends plein de choses sur le net.

    Une chose me frappe:votre mépris pour Houphouet.
    Mais ne trouvez vous pas surprenant que les pro Gbagbo disent que ce dernier est le réel héritier de FHB ?
    Vous savez Monsieur Adjobi, FHB comme tout homme politique a commis des erreurs. Il demeure incontestablement le batisseur de la Côte d'Ivoire moderne, celle dont les ivoiriens sont si fiers.

    Monsieur Adjobi je ne vous ai jamais dit que Monsieur Ouattara était un ange.
    Je dis simplement qu'il a gagné les élections présidentiels.
    Avez vous lu le rapport des experts mandatés par l'UA? Je vous conseille de le lire surtout la partie consacrée à l'audition de Yao N'Dré.


    "Se mettre avec les hommes d'argent permet de tricher et de voler les hommes. Mais jamais il ne fait de vous un héros pour la société des hommes.
    "

    Monsieur Adjobi je ne vous suis vraiment pas !!!!

    La richesse est-elle incompatible à la "sagesse"? Que pensez-vous du roi Salomon ? bref.

    Croyez-vous sérieusement que Gbagbo ne s'est pas enrichit de manière illicite depuis qu'il est au pouvoir?
    Selon vous les comptes qu'il possederait à l'étranger n'exsitent pas? berf.

    Autant Ouattara n'est pas un ange, autant Gbagbo n'est pas le diable.

    Tout ce qu'on lui demande c'est de reconnaitre sa défaite. L'ONU, le CEDEAO, l'UE, les USA, La Convention de la société civile ivoirienne , disent qu'il a perdu. L'UA a mené une médiation, auditionné les acteurs. Selon elle Gbagbo a perdu.

    De grâce ne cautionnons pas la forfaiture. Ne cautionnons pas le juridisme à 2 balles !!!!!

    Votre combat contre l'impérialisme (qui est noble) en doit pas vous faire nier la volonté du peuple ivoirien.

    Ce peuple s'est peut être trompé en ne votant pas Gbagbo "l'anti-impérialiste"?
    l'histoire nous le dira. Pour le moment respectons sa volonté.

    @winner, De Grâce laissez Dieu de côté. Quelque soit notre camp nous sommes les enfants du même Dieu.
    Un autre problème des pro Gbagbo: oublié que la Côte d'Ivoire est un pays laïc !!!!
    Eternel des armés par ci éternel des armés par là !!! Seigneur Jésus, blablabla sur la télé publique, lors des manifestations politiques !!!

    La foi c'est personnel! Un politique ne doit pas la manifester de manière ostentatoire !!!!!

    Posté par Say, 11 avril 2011 à 10:54

Poster un commentaire