Lectures, analyses et réflexions de Raphaël

Vous trouverez ici des comptes rendus de lectures livresques concernant essentiellement l'histoire des Noirs d'Afrique et celle des Afrodescendants des Amériques et d'Europe. Les actualités de la diaspora africaine ne sont pas oubliées.

26 août 2015

Tous Hyperactifs ? (Patrick Landman)

                                                Tous hyperactifs ?

                                                   (Patrick Landman)

numérisation0005

            Souvenons-nous de cet homme politique français qui, du haut de son piédestal républicain, proposait que l'on cherchât dès les petites classes de nos écoles les signes annonciateurs de la violence dont fait preuve la jeunesse de notre époque. Nous savons trop bien que ce discours suscita beaucoup d'émoi et d'indignation. Mais à regarder les choses de près, cet homme ne faisait en fait qu'appliquer aux ressentiments de la jeunesse face à la surdité des autorités politiques devant ses maux une démarche déjà en usage dans le monde médical : il s'agit du surdiagnostic des troubles psychiques et leur surmédicalisation ou surtraitement chimique, qui constitue un problème grave. 

            Aujourd'hui, on voudrait médicaliser tous les comportements, tout soigner par des psychotropes : la mélancolie, le manque d'estime de soi, un lien affectif trop prononcé ou pas assez. Suite à ces pseudo-maladies mentales liées à l'humeur, voici que depuis quelques années nous assistons à une épidémie d'hyperactivité chez l'enfant. Tout enfant quelque peu agité ou instable, impulsif, inattentif, étourdi ou tête-en-l'air est aussitôt qualifié d'hyperactif. Or, dans le langage médical, l'hyperactivité est une maladie psychiatrique nécessitant un traitement approprié. 

            Force est donc de constater que cette qualification hâtive du comportement des enfants conduit les adultes à deux attitudes abusives graves : premièrement, ils font de toute « immaturité banale à un âge donné un trouble psychiatrique qu'on traite avec des médicaments au lieu de laisser simplement l'enfant grandir ». Deuxièmement, ils soumettent tout enfant agité à un traitement médical fait de psychotropes qui les abrutissent en lieu et place de l'éducation rigoureuse adéquate qui aurait canalisé les caprices et les débordements de son âge. Combien de jeunes enfants dont les parents sont souvent absents, trop occupés ou en instance de divorce se retrouvent chez les médecins parce que devenus impossibles à gérer ? Là où la bonne éducation fait défaut, où les problèmes sociaux, pédagogiques et psychologiques font leur nid, on a immédiatement recours aux médecins et à leurs prescriptions de traitements chimiques. 

            Et c'est justement l'attitude des médecins et surtout des industries pharmaceutiques que ce livre dénonce avec force. Celles-ci s'arrogent le pouvoir de baisser ou d'augmenter le seuil d'entrée dans des prétendues pathologies selon le bénéfice qu'elles attendent des produits lancés sur le marché. Et elles incitent les médecins à se rendre complices de leurs stratégies commerciales. Pour emporter l'adhésion du lecteur, Patrick Landman analyse certaines conclusions des chercheurs qui alimentent les fonds de commerce des industries pharmaceutiques, afin de montrer qu’elles n’ont aucun fondement scientifique, et que le TDAH* est une pseudo-maladie.

            Tous Hyperactifs est certes un livre technique vu le domaine qu’il aborde. Cependant, ses analyses claires et limpides le rendent accessible à un grand public.

* TDAH : trouble déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité.

Raphaël ADJOBI

Titre : Tous hyperactifs ? 218 pages

Auteur : Patrick Landman

Editeur : Albin Michel, 2015         

Posté par St_Ralph à 11:47 - Littérature : essais - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire